Appelez-moi ATP. ATP Remplaçant

Tout comme James ne peut aller sans Bond pour venir à la rescousse de l’État britannique contre les terroristes, le remplaçant ne peut se départir de l’acronyme ATP pour soutenir les pharmacies en comblant les trous dans les horaires, dus à un manque d’employé ou lors des vacances. Il permet d’assurer une continuité dans le service de la pharmacie auprès de sa clientèle. Pour être ATP remplaçant, il y a des aptitudes de bases requises afin de pouvoir faire face aux enjeux de l’industrie, profiter des avantages et affronter les désavantages d’être remplaçant.

L’ATP remplaçant doit, à la base, aimer relever des défis et être ouvert d’esprit. Les défis sont nombreux, car il entre dans des environnements différents dans chaque pharmacie où il fait un quart de travail. Chaque pharmacie a sa façon de fonctionner. Le remplaçant doit donc avoir une très grande capacité d’adaptation et pouvoir s’adapter rapidement. Il doit connaître les rudiments de base en pharmacie et pouvoir être autonome. L’ATP remplaçant doit avoir de l’initiative et ne pas attendre après les autres pour faire le travail. Un bon remplaçant arrivera en avance pour se familiariser avec l’environnement, le laboratoire et l’équipe avec qui il travaillera. Il pourra faire le tour des tâches à accomplir lors de son quart et se préparer en conséquence. En d’autres mots, un bon remplaçant sera débrouillard et proactif dans son travail, et il agira comme si la pharmacie où il remplace était la sienne.

De nombreux enjeux sont présents dans la vie professionnelle d’un ATP remplaçant. Le premier, et le plus important, est le manque de stabilité d’emploi pour ceux qui l’exerce à temps plein. Le remplaçant sera aussi demandé à se déplacer un peu partout sur un territoire donné pour combler ses heures. Heureusement pour lui, nous vivons une pénurie d’ATP, donc les remplacements sont plus susceptibles de se situer près de chez lui. La concurrence est aussi un enjeu majeur dans le domaine du remplacement. Plusieurs agences se disputent le territoire, donc pour avoir plus de chances de réussir à se démarquer du lot, l’ATP remplaçant devra avoir une valeur ajoutée dans son bagage de connaissances.

Cela nous mène à un autre enjeu d’importance: la formation continue. Celle-ci constitue un atout majeur pour l’ATP remplaçant. Plus il aura de connaissances sur les nouvelles méthodes de travail, les nouveautés dans les médicaments et restera à l’affût des nouvelles normes de la RAMQ, plus il sera performant lors de ses remplacements. Or, il s’avère que la formation continue pour les ATP n’est pas aussi accessible et uniforme qu’on le voudrait. Pour cela, l’AQATP a mis sur pied un programme de formation continue, qu’elle bonifie continuellement afin de répondre aux besoins de ses membres, et qui s’avère un outil très utile pour les remplaçants. Le dernier enjeu majeur est la communication. L’ATP remplaçant se doit de bien documenter ce qu’il fait pour que les employés réguliers puissent assurer les suivis lorsque nécessaire. Il fait partie de l’équipe le temps de son quart de travail, la communication est donc primordiale, car il doit assurer le continuum de service sans que cela ne paraisse.

Passons maintenant aux avantages et désavantages d’être ATP remplaçant. Le premier avantage, me direz-vous, est le salaire. Il s’avère que, malgré le taux horaire plus élevé, cela soit aussi un désavantage dans la mesure où certains vont se diriger vers le remplacement pour l’argent seulement. Ces derniers, malheureusement n’ont pas toujours les compétences requises pour faire du remplacement et viennent détruire la crédibilité des ATP remplaçants. D’autre part, il y a tout de même de bons avantages à être remplaçant. Ne pas avoir de responsabilité et ici, je parle du fait que le remplaçant fait son quart de travail et lorsqu’il a terminé, il peut quitter sans stress. Il entre et fait ce qu’il lui est demandé durant son quart et ensuite c’est l’équipe régulière qui doit prendre la relève. Le seul désavantage qui peut vraiment déranger le remplaçant, outre le manque de stabilité, est de se voir attribuer les tâches que l’équipe régulière de la pharmacie n’aime pas faire. Les ATP remplaçants sont là pour aider les pharmacies à offrir un service à leurs patients sans que ces derniers ne soient pénalisés. Disons-le une fois pour toutes, le remplaçant n’est pas un bouche-trou, mais un atout pour les pharmacies qui l’engagent, car il permet un service sans heurts aux patients.

Pour terminer, l’ATP remplaçant, tout comme l’ATP régulier, devrait avoir une meilleure reconnaissance pour son dévouement à aider les pharmacies à offrir leurs services malgré la pénurie d’ATP qu’on connaît aujourd’hui. Les frais de remplacement peuvent certes être dispendieux, mais coûtent moins cher que la perte de clientèle pour des services non reçus adéquatement. Chers collègues ATP et pharmaciens, au nom de tous les ATP remplaçants, accordons une meilleure reconnaissance pour les remplaçants qui ne sont pas de simple bouche-trou, mais un atout majeur pour passer au travers du raz-de-marrée de changements que nous connaissons dans le système de santé. Ensemble, nous serons plus forts à la fin de ce branle-bas de combat pour une meilleure santé globale.

 

Isabelle Bigras, ATP remplaçante et V-P aux événements de l’AQATP

2018-09-25T15:31:28+00:00 May 2nd, 2018|