La formation au DEP, nécessaire pour exercer le métier?

Premièrement, le programme du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) date de 2013 et est d’une durée de 1230 heures. Selon les centres de formation, cela peut représenter une année ou plus de formation. Il y a 17 compétences (une compétence équivaut à un cours ou un module dans le vieux jargon) dont deux stages de 105 heures en milieu de travail. Un en pharmacie communautaire et un en pharmacie d’établissement de santé. Il y a des compétences générales : calculs pharmaceutiques, législation et éthique professionnelle, médicaments parentéraux et non parentéraux, etc., et des compétences particulières : des cours concernant la pharmacie communautaire et concernant la pharmacie de centre hospitalier. Le programme est offert en français (code programme 5341) et en anglais (code de programme 5841).

Le profil des élèves qui s’inscrivent pour suivre la formation varie; il peut s’agir de gens qui font un retour sur le marché du travail ou qui réorientent leur carrière ou de jeunes provenant directement du secondaire. Certaines personnes travaillant déjà dans le milieu se joignent aussi à nous afin d’obtenir une reconnaissance officielle de leurs acquis (voir plus loin dans l’article).

Il n’est pas nécessaire d’avoir le diplôme d’études secondaires pour suivre la formation, par contre, il le faut pour travailler dans un centre hospitalier. Les préalables sont : anglais, français et mathématiques de quatrième secondaire pour ceux qui ont moins de 18 ans, mais la loi exige que l’élève ait atteint sa majorité pour exécuter les stages en fin de formation. Pour un candidat de 18 ans et plus, la réussite du test de développement général s’il n’a pas le diplôme d’études secondaires (DES). Voir le programme de formation pour plus de spécifications disponible au : https://www.inforoutefpt.org/progSecDet.aspx?prog=5341&sanction=5 ou communiquer avec un centre qui offre la formation.

Le diplôme d’études professionnelles (DEP) étant obligatoire en milieu hospitalier, une personne qui «apprend sur le tas» ne peut que travailler en milieu communautaire. Aussi, une telle personne aura besoin de plus d’encadrement au travail qu’un diplômé. En effet, les ATP formés en centre de formation professionnelle sont généralement plus efficaces à l’embauche et se débrouillent plus facilement au laboratoire. Les gens qui ne sont pas formés ne connaissent ni les normes ni les logiciels avec lesquels nous travaillons en pharmacie. Pour ces raisons, les pharmaciens préfèrent normalement engager des diplômés. Finalement, argument considérable, avoir la formation reconnue permet de mieux négocier son salaire de départ!

 

La reconnaissance des acquis et des compétences

Plusieurs centres de formation offrent la possibilité de faire reconnaître l’expérience acquise en milieu de travail. Il y a plusieurs étapes : remplir les documents pour que le spécialiste de contenu puisse analyser le dossier et rencontrer le spécialiste qui va juger du processus à entreprendre pour la reconnaissance. Il y a trois options pour la reconnaissance des acquis : être évalué en milieu de travail ou au centre lors de l’exécution d’une tâche (évaluation pratique), évaluation théorique (habituellement au centre) ou reconnaissance immédiate de la compétence avec pièces justificatives.

Voici un exemple d’ATP qui travaille en pharmacie communautaire qui vient suivre le processus de la reconnaissance des acquis (RAC) : certaines compétences sont reconnues (compétences telles qu’analyse de la fonction de travail et intégration au milieu du travail et stage en pharmacie communautaire); d’autres seront évaluées au centre (calculs pharmaceutiques, législation et éthique professionnelle, médicaments non parentéraux) ou en milieu de travail (logiciel en pharmacie communautaire, service à la clientèle). Les compétences concernant le milieu hospitalier devront être suivies au centre. Ainsi, un candidat qui réussit toutes ses évaluations RAC peut avoir près de 700 heures de reconnues sur les 1230 heures du programme!

Si la RAC vous intéresse, n’hésitez pas à communiquer avec le centre de formation professionnelle de votre région qui offre le DEP en ATP (voir la liste sur notre site internet : https://aqatp.ca/fr/formation/liste-des-ecoles-de-formation).

 

Et vous, pensez-vous que le diplôme d’ATP est une valeur ajoutée pour la profession?

 

 

Par Mélanie Audet, ATP, V-P Secteur public de l’AQATP

2018-09-25T15:27:45+00:00 May 2nd, 2018|