Atelier d’analyse de la profession de l’Assistant technique en pharmacie (DEP) – secteur privé

Par : Myra Boudreault
Assistante technique en pharmacie au Proxim Papillon et Martin
Rimouski

 

Je me présente Myra Boudreault, je suis assistante technique en pharmacie communautaire depuis avril 2016 et diplômée depuis janvier 2017. J’ai eu le privilège de participer à l’atelier d’analyse de la profession qui s’est déroulé à la mi-février dernier avec 13 ATP, 2 pharmaciens, plusieurs membres du Ministère de L’Éducation et de L’Enseignement Supérieur ainsi que des observateurs qui venait de milieu relié à notre métier et ceux qui élaborent le programme d’étude collégial.

 

Le but de cet atelier était de revoir complétement les tâches que nous effectuons au quotidien pour mettre à niveau le Diplôme d’Étude Professionnel. Avec les nombreux changements qui ont eu lieu au cours des dernières années dans le domaine pharmaceutique, je crois qu’il était nécessaire que les futurs étudiants aient en main une formation à jour. De plus, dans le milieu de la santé, nous connaissons présentement un manque de main-d’œuvre. Les étudiants qui seront diplômés avec ce nouveau DEP à venir, permettra aux pharmaciens qui les engageront de mettre leur énergie à bonifier ce qu’ils ont appris, de développer leur rapidité d’exécution, d’analyse et devenir autonome beaucoup plus rapidement.

Ces 2 jours, nous ont permis de discuter entre nous des réalités de chacun de nos milieux, de voir les différences qui sont apparues depuis notre entrée en pharmacie. Entre autres, les nouvelles tâches qui nous sont déléguées par nos pharmaciens pour qu’ils puissent se concentrer sur le côté clinique de leur métier. J’ai trouvé que cette occasion nous a permis de partager avec des collègues des autres régions sur des sujets précis que nous apportait cet atelier. C’était très enrichissant et une belle source d’idées à rapporter dans ma pharmacie communautaire. Nous avons créé un partenariat et un réseau de soutien. Lors des congrès, on échange mais souvent ce sont sur les thèmes des conférences au programme. C’est rare que nous ayons l’opportunité de discuter de façons détaillées notre quotidien au travail avec des confrères. Le fait que le Ministère de L’Éducation et de L’Enseignement Supérieur nous ait consulté pour le nouveau programme d’étude est très gratifiant pour notre métier.

 

J’ai enfin le sentiment qu’un jour notre profession sera reconnue à sa juste valeur et cela m’a fait confirmer que je suis à ma place. Je vais continuer à défendre notre beau métier ATP.

 

 

10 mars 2020



Pin It on Pinterest

Share This